Le portillon est une porte intégrée ou non à une porte de garage facilitant ainsi l’entrée des piétons sans ouvrir entièrement le portail. Il est caractérisé par une porte à un seul vantail d’environ 1 à 2 mètres de largeur et il peut s’ouvrir à droite ou à gauche.

Les types de matériaux

Tout comme les portes de garage, les portillons peuvent être en bois, aluminium, PVC, fer ou encore acier.
Les portails en bois donne un aspect rustique à une propriété. Ils sont robustes et se déclinent en de nombreuses teintes.
Cependant, excepté le teck ou le sapelli qui sont des bois exotiques imputrescibles, les autres bois doivent être entretenus pour ne pas être abîmés par les intempéries. Il faut penser à appliquer une couche de lasure au moins tous les deux ans pour assurer leur longévité.
Le PVC est léger et est disponible dans de nombreux coloris. Cependant, la peinture risque de s’éclaircir au fil du temps. De plus, c’est un matériau qui peut se casser en cas de choc.
Le fer et l’acier sont très solides et propose de nombreux éléments de décoration. Cependant, il ont tendance à rouiller et il faut veiller à les protéger avec une couche d’anti-corrosion.
L’aluminium est un matériau plus léger mais, il sera moins robuste face à des chocs violents et risque de se déformer.

Le prix du portillon selon son matériau et ses finitions varie entre 100 et 1 000 euros.

Il en existe plusieurs sortes : le portillon indépendant, le portillon intégré au portail. Le portillon peut s’ouvrir vers l’intérieur ou l’extérieur. Attention, si toutefois votre porte s’ouvre directement sur la voie publique, le portillon à ouverture extérieur peut être interdite par votre municipalité. Le portillon à barreaux, à grillage ou plein.

La porte de garage avec portillon indépendant s’apparente plutôt à une porte puisque le portillon est séparé de la porte du garage par un pan de mur. Cependant ce portillon est intéressant dans le cas où la porte de garage est motorisée, cela éviterai d’utiliser l’électricité.